LaTeX au collège

Slug: latex-au-college Status: published

Qu’est ce que LaTeX

J’utilise LaTeX pour nombre de mes documents personnels et professionnels, en particulier pour tous les documents réalisés pour les élèves. LaTeX est un jeu de macro, au sens strict du terme qui vient étendre le comportement de TeX, un processeur de texte, ou plus précisément un automate qui compose un texte. Une petite précision sur le fonctionnement de TeX et donc de LaTeX s’impose ici — elle s’impose d’ailleurs à d’autres systèmes de composition de texte.

TeX manipule des boîtes, qu’il peut scinder en autres boîtes ou non. Ainsi, un paragraphe sera une boîte, composée de lignes, elle même des boîtes, composées de mots, eux aussi dans des boîtes, qui peuvent être coupés en fonction des règles de césure propre à la langue utilisée. Des commandes permettent d’agir sur le placement de ces boîtes, ainsi que sur leur taille. Par défaut les boîtes sont positionnées raltivement les unes aux autres et relativement aux dimensions du document.

LaTeX permet aussi de dessiner des lignes et des courbes, de placer des points de façon précise à l’intérieur d’un référentiel. De façon plus générale, on peut associer une structure d’espace euclidien à la feuille et y définir des points, à l’aire d’une origine arbitraire et de la notation cartésienne ou polaire d’un point. Ces points définit, les constructions peuvent se déclarer de façon descriptive — comme sur un énoncé.

Quels avantages et inconvénients à l’utilisation

Commençons par les inconvénients. LaTeX n’est pas WYSIWYG, c’est-à-dire que vous n’obtiendrez pas directement ce que vous tapez, il faut passer par une phase de transformation du fichier texte original en un rendu. LaTeX est volumineux : il faut compter un gigaoctet d’espace disque pour une installation «normale». Enfin, LaTeX n’est pas toujours trivial à utiliser, même pour un utilisateur chevronné.

Passons aux avantages. Les documents d’origine et les documents générés ne sont pas très volumineux. Les documents d’origine sont au format plain texte, ce qui permet d’effectuer des comparaisons lignes à lignes et de travailler avec des outils de gestions de versions. Enfin, LaTeX dispose de nombreuses extensions permettant de créer tout type de documents.

Les extensions que j’utilise

Je donne ici une liste des extensions que j’utilise avec une brève description de son fonctionnement et de son intérêt. Les documents liés permettent de se rendre compte du fonctionnement des extensions en question.

  • inputenc : gérer les jeux de caractères
  • babel : franciser les sorties
  • fontenc : gérer des fontes améliorées
  • numprint : typographie «à la française» des nombres
  • FP : calcul en virgule flotante (sera peut-être remplacé par calculator)
  • pgf/tikz : pour les dessins
  • pgf-plots : pour les courbes
  • tkzEuclide : pour la géométrie euclidienne
  • algorithm : pour écrire des algorithmes (non encore utilisé)
  • lstlisting : pour écrire du code source

Pour réaliser des présentations, j’utilise beamer.

Quelques exemples

En voici 3 au format tex, les résultats correspondants étant affichés plus bas :

Tagcloud
Randonnée Freinet Opinion Lycée Eure-et-Loire Seine-Maritime Perso Technique EV6 Pédagogie April Docimologie Terminale Amis Alsace BTS 6ième Notes Allier Seine et Marne Mathématiques Val d'Oise Val de Marne ISN AV Parinux Numérique Eure-et-Loir Courbes Circulation douce Vélo Orne vacance 4ème Côte d'Or Préparation Gestion Bretagne Morvan Mobilité Paris Voile Maintenance industrielle Coup de gueule Nièvre Avenue Verte EV15 Terminale S Seine-Saint-Denis Hauts-de-Seine Opinions LaTeX 4ième Seconde Interopérabilité Vocabulaire JavaScript V40 Ville Probabilités Citations Loire RSA LV Windows V51 Tutoriel VV11 Python