Gnuplot

gnuplot est le traceur de référence du monde libre. Simple d’utilisation, léger et robuste, il permet d’afficher en quelques secondes des courbes de milliers de points. Facilement interfacable dans un programme FORTRAN ou C, il offre également des possibilités de sorties ahurissantes comprenant aussi bien les imprimantes, l’écran, un fichier ou une portion de code LaTeX.

Prise en main rapide de gnuplot

Placez vous dans votre terminal préféré (Konsole, rxvt, Xterm, Aterm, Eterm …) et tapez gnuplot. Vous avez pu remarquer qu’après le message d’introduction on vous informe que Terminal type set to 'x11' et que l’invite s’est transformée pour devenir gnuplot>. Nous allons commencer par grapher un cosinus : plot cos(x). On obtient [1] :

Il existe ensuite une façon très simple de procéder pour produire rapidement une fonction. Il suffit pour cela de créer un fichier [2] qui contiendra les commandes à passer à gnuplot. Puis on lancera l’éxécution ce ce fichier batch :

  • gnuplot> load 'fichier.plt'
  • endymion@hyperion:~$ gnuplot fichier.plt

Dans un cas comme dans l’autre, gnuplot éxécutera de façon séquentielle les commandes contenues dans ‘fichier.plt’. L’intérêt de ceci réside dans le fait qu’un programme [3] peut génerer tout cela.

Voilà, à vous de jouer pour afficher toutes vos courbes.


[1] Cette image a été obtenue en faisant

set term pngset output 'cos.png'plot cos(x)

[2] On prend souvent l’extension .plt

[3] Exemple ci joint : en FORTRAN

links

social